AccueilCalendrierMembresRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Candidature Mondoloni
par Mondoloni Lun 26 Oct - 11:29

» Candid avec des screns moches
par Armoni Sam 24 Oct - 21:47

» Candidature de team : Akaêris/Chok/Saoul
par Akaêris Mer 21 Oct - 21:50


Partagez | 
 

 Un Tyran à la pelle (à l'appel) :

Aller en bas 
AuteurMessage
Tyranoss



Messages : 1
Date d'inscription : 06/07/2014

MessageSujet: Un Tyran à la pelle (à l'appel) :   Dim 6 Juil - 19:30

Bonsoir à vous .
Intéressais pour entrer dans votre guilde je me permet de poster ma candidature quelque peut médiocre.

Irl :
Prénom : Alexandre
Âge : 25 ans
Profession : Employé communaux
Mon plus gros défaut : Je mâche pas mes mots, quand j'ai quelque chose à dire je le dis.


Ig :

Mes personnages : Tyranoss (Iop terre/air lvl 140), Kayoss (Enutrof eau/feu 150), Seoni (Eniripsa Eau/feu lvl 145)
Les métiers que je peux mettre à disposition de votre guilde :
Paysan lvl 100, Mineur lvl 100, Herboïste lvl 100, Forestier lvl 100, Tailleur lvl 100, Boulanger lvl 100.

Mon ancienne guilde : Paradoxe (meneur Surin et Sholomir, si vous voulez leurs poser des questions sur ma personne)
Rang que j'étais : Comploteur.
Pourquoi l'avoir quitté ? Car je ne trouvais plus ma place au seins de ses membres enfin des statues qui servent de membres. Mais aussi car je eu un mécontentement quant aux choix des autres membres du conseil.

Qu'est ce que je pourrais apporter à la guilde :
Une bonne présence (3h par jour mini de connexion), de l'entraide, et surtout ma bonne humeur et ma participation.
Ce que j'attend de la guilde :
Une bonne ambiance. Rien de plus, car niveau stuff je me démerde moi même.

Côté RP, voici mon bacground :


Coeur de Iop :


Né à Brâkmar dans une noble famille paysanne, Tyranoss grandit en écoutant les récits de voyages d'aventuriers, de soldats et de commerçants, la tête pleine de rêves d'aventures et d'explorations. A mesure qu'il grandissait ce désir augmentait, mais il en était de même pour le besoin d'aide qu’avaient ses parents vieillissants pour exploiter la ferme. Ainsi, lentement mais sûrement, les responsabilités de la vie paysanne annulèrent ses possibilités de voyages et de découverte du monde. Il en fût ainsi jusqu’à la mort de ses parents. Bien qu’aillant déjà un peu goûté aux joies de la vie conjugale, Tyranoss prit soudain conscience que la porte menant vers une vie d'aventures romanesques allait se fermer définitivement devant lui. Subitement saisi d'un besoin désespéré de poursuivre une vie plus intense que celle faite de bovins et de maïs, le jeune Iop rassembla tranquillement ses affaires et partit au milieu d'une nuit, sans autres bagages que des vêtements de rechange, un peu de nourriture et une vieille hache qu’il tenait en main pour décourager les bandits qui voudraient le dépouiller. Cela allait devenir un thème récurent pour le reste de sa vie.

Au cours des années Tyranoss avait parcouru de nombreuses contrées, laissant derrière lui le jeune homme aux yeux écarquillés qui ne cherchait que la joie de l'exploration et peut-être quelques jolies filles mondaines pour agrémenter ses histoires, et apaiser ses nuits. La vie sur la route lui semblait pourtant beaucoup plus difficile que dans les histoires contées par les bardes et Tyranoss, maintenant adulte, en portait des cicatrices comme preuves. Se révélant extrêmement habile une arme à la main, le Iop se retrouva rapidement dans les rangs désordonnés des bandes de mercenaires, où il apprit quelques-uns des plus sales et des plus graveleux faits de guerre. Bien que personne ne puisse nier ses prouesses avec une lame, et encore moins avec deux, l’association de Tyranoss avec ces divers groupes de mercenaires ne dura pas longtemps. Il fût garde de Brâkmar pendant un temps, mais il dû fuir lorsqu’il fût mis en lumière qu’il était impliqué dans des livraisons de céréales à la population : qu'importait pour le gouvernement si les gens mourraient de faim, même si ceux-ci n’avaient besoin que d'un peu de céréales pour réussir à passer l'hiver. Il fût également un temps où il travailla comme chasseur de primes indépendant. Durant cette période, Tyranoss découvrit qu'il était beaucoup plus facile de traquer les hors-la-loi en fuite que de courir après une jeune femme sur la piste d'un mariage sans amour. Et bien sûr, il y eut le triste incident avec la bande du marteleur, au sujet duquel Tyranoss raconte seulement que la mort de leur chef, écrasé sous un effondrement, fût finalement une bonne chose sans quoi il n'aurait jamais pu coucher avec la femme du malheureux.
Finalement, après avoir été embauché comme gros bras par des dizaines d'employeurs différents, Tyranoss réalisa que la seule façon d'éviter d'être blâmé pour des choses qui n'étaient pas de sa responsabilité directe était de se lancer par lui-même dans les affaires, tel un aventurier, et de voyager aux cotés de personnes qui l'appréciaient réellement pour ce qu’il est. Et tant mieux si certains de ces compagnons se trouvaient être de jolies femmes, telles que certaines Eniripsas ou une Crâte malheureusement fiancée à son meilleur ami, l’aventure n’en serait que plus agréable.

Même s'il n'est franchement pas le meilleur pour suivre des ordres, Tyranoss est un combattant extrêmement talentueux, qui gagne facilement sa place dans un groupe grâce à la ténacité et au courage absolu, voir inconscient, avec lesquels il se jette au combat. Malgré sa réputation de cogneur et d'individu peu respectueux des lois, le Iop a reçu un peu d'éducation au gré de ses voyages et il sait même lire à présent, chose que ses « respectables » parents ne lui avaient jamais appris. Adorateur de combats sanglants, Tyranoss a une approche simple et sans complexe de la vie, de la richesse et des relations. Noble de cœur, et farouchement fidèle aux quelques personnes qui font l'exploit considérable de le considérer comme un ami, Tyranoss cache toutefois ses sentiments derrière une attitude blasée et grossière, pensant souvent qu'il n'y a rien de mieux en société qu'une bonne soirée bien arrosée et en douce compagnie. Devenu par ses nombreux exploits de combats, comploteur chez Paradoxe, le Iop prend ses responsabilités à coeur. Malgré son caractère de Gligli et son appétit de Bouftou, il fait de son mieux pour que sa confrérie soit reconnue, et ainsi que les membres de sa guilde soient fiers de lui. Et pourtant il se tourne vers une nouvelle lignée, une secte très étrange qui porte le nom Epsylons...


Voilà je me tiens à votre disposition si vous avez des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Armoni
Le Parrain
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Un Tyran à la pelle (à l'appel) :   Dim 6 Juil - 22:16

Bonjour/ Bonsoir Alexandre,

Je cite : "Intéressais pour entrer dans votre guilde je me permet de poster ma candidature quelque peut médiocre."

C' est exact il n' y a pas de screen des personnages. Tu n' a pas lu le règlement.
Bref à refaire.

Candidature refusée.

Bonne continuation & Bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un Tyran à la pelle (à l'appel) :
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NEW - Appel d'url par les zoreilles en php (sans openab) !
» L'appel D'un Petit Panda..
» Joueur sur Lyon et alentours! Appel aux armes!
» L'Appel de Cthulhu
» Des décors à la pelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la guilde Epsylons [Wakfu Aerafal] :: Epsylons ~ La guilde :: Candidatures-
Sauter vers: